Logo mobile 1

Multiculturalisme, diversité, islam : comment y voir plus clair?

Conférence au Bistro La Cohue, le 2 novembre 2017, 11 h à 14 h
Adresse : 3440, chemin des Quatre-Bourgeois, Carrefour de la Pérade, Québec

Depuis quelques années, la diversité semble sur toutes les lèvres. Diversité culturelle, diversité religieuse, diversité ethnique sont autant d’expressions utilisées couramment dans les médias par les journalistes et les intellectuels.

Mais à quel phénomène ces expressions font-elles référence? Qu’est-ce que le multiculturalisme dont tout le monde parle? S’agit-il simplement d’un synonyme de diversité ou bien d’une nouvelle doctrine politique, d’une nouvelle manière de concevoir la société? Enfin, le multiculturalisme est-il lié à la montée de l’islamisme en Occident et peut-on vraiment affirmer qu’il existe un « racisme systémique » au Québec? Bref, comment y voir plus clair?

À partir de ses propres recherches et réflexions, Jérôme Blanchet-Gravel tentera de répondre à toutes ces questions. Dans sa présentation qui sera suivie d’une période de discussion, il fera donc le survol de plusieurs thèmes controversés de l’actualité. 

Conférencier invité

Jérôme Blanchet-Gravel est essayiste et doctorant en science politique à l’Université d’Ottawa. Auteur de trois livres, il analyse régulièrement l’actualité sur différentes tribunes, notamment au Huffington Post Québec et à Causeur (France) où il écrit à titre de correspondant.

Auteur-directeur-contributeur et consultant

Études

  • Doctorat en science politique, Université d’Ottawa, 2016- 
  • Maîtrise en sciences des religions, Université Laval, 2014-2016. Sujet de recherche : l’écologisme radical
  • Baccalauréat en science politique, Université Laval, 2010-2013

Questions de nos membres

Gens heureux 500

  • Où se situe l'interculturalisme à la québécoise par rapport aux autres concepts de la diversité comme le communautarisme, le « melting pot » à l’américaine, l’intégration et le vivre-ensemble? Comment l’interculturalisme vise t-il l’intégration, l’inclusion et la participation active? Le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, dans les fondements de la société québécoise, définit l'interculturalisme comme suit : « Afin de favoriser l’établissement de relations interculturelles harmonieuses et un sentiment d’appartenance partagé par les Québécoises et Québécois de toutes origines, l’inter-culturalisme mise sur la participation active à la société ainsi que sur le rapprochement et les échanges interculturels. Il mise aussi sur une conception plurielle de l’identité québécoise, sur une langue publique commune, sur le respect des droits et libertés de la personne et sur la lutte contre la discrimination, sur une éthique du dialogue et de la médiation ainsi que sur une conception de l’intégration basée sur l’engagement partagé entre la société et les personnes immigrantes ». Peut-on camper les positions du Québec et du Canada avec des exemples d’États qui appliquent ces différents concepts? 
  • Selon l’ancienne gouverneure générale Adrienne Clarkson, elle-même réfugiée, le Canada ne serait rien de moins qu’une « société expérimentale » alors que Justin Trudeau disait au New York Times en 2015 que le Canada serait le « premier état postnational  » (La gauche religieuse n'existe pas, Konrad Yakabushi, Le Devoir, 27 septembre 2017). Le multiculturalisme est-il une vision impossible, quoiqu’une belle théorie? La coexistence de toutes les cultures en même temps et sur un pied d’égalité, au même endroit : une mosaïque et non une unité d’ensemble dans la sphère publique où tous peuvent à moyen terme se donner une vision commune du vivre-ensemble. 
  • Quelles sont les distinctions entre la laïcité et la neutralité religieuse, la liberté de religion et la liberté d’expression et quelle place ces concepts occupent-ils dans nos politiques publiques au Québec et au Canada à la lumière des différents mouvements migratoires?

L'événement en images

Blanchet gravel8
Blanchet gravel2
Blanchet gravel3
Blanchet gravel4
Blanchet gravel5
Blanchet gravel6
Blanchet gravel7
 

Programme

Déroulement de l'activité, le 2 novembre 2017
Heure Activité
10 h 30 - 11 h Accueil des participants et consultation du menu du jour
11 h - 11 h 05 Mot de bienvenue, présentation du conférencier invité
11 h 05 - 11 h 45 Conférence de Jérôme Blanchet-Gravel
11 h 45 - 12 h 20  Période de discussion
12 h 20 - 13 h 30 Repas et poursuite de la discussion en petits groupes
13 h 30 - 13 h 40 

Conclusion de Jérôme Blanchet-Gravel

13 h 40 - 13 h 45

Mot de la fin

13 h 45 

Départ

Inscription, choix de repas et lieu de l'activité

Frais d'inscription : 5 $. Nombre de places limitées à 50 (salle privée à l'arrière du restaurant).

Inscrivez-vous à l'aide du formulaire d'inscription. Le nombre d'inscriptions est complet. Le formulaire d'inscription est retiré.

Coût du repas aux frais de chaque participant. Choix parmi 3 menus du jour, selon les arrivages, comprenant : 

  • L’entrée ou le potage du moment.
    Le choix entre 3 plats principaux : pâtes (17,95 $), salade (19,95 $) ou poisson/viande (21,95 $).
    Le dessert maison de La Cohue.
    Café, thé ou infusion.
    Taxes, service et alcool en sus.

Lieu : Bistro La Cohue, le 2 novembre 2017, 11 h à 14 h

  • 3440, chemin des Quatre-Bourgeois, Carrefour de la Pérade, Québec
  • Grand stationnement gratuit.
  • Accès facile par les métrobus 800 et 801 (arrêt Bégon/des Quatre-Bourgeois)

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 10/12/2017