Logo mobile 1

Le 20/80 ou loi de Pareto

Afin de mieux illustrer notre propos, nous avons pris la liberté de présenter quelques exemples qui vous permettront de mieux saisir cette règle du 20/80 élaborée par Pareto.

Comprendre le 20/80

Le premier exemple qui nous vient à l’esprit est celui d’une entreprise qui veut connaître l’impact qu’ont ses principaux clients et fournisseurs afin d’être en mesure d’exercer une planification et un contrôle sur ces derniers. En appliquant la méthode du 20/80, c’est-à-dire en sélectionnant 20 % de ses clients et de ses fournisseurs les plus importants, l’entreprise en question réalisera qu’à partir de cette sélection, elle obtiendra 80 % de ses ventes et de ses achats. Il en est de même pour tout individu qui a des problèmes à résoudre et des décisions à prendre, en ce sens que s’il identifie 20 % des plus importants problèmes qu’il a à régler et des décisions qu’il aura à prendre et, par conséquent, 80 % de ses tracas seront éliminés. 20 80

C’est également le cas de tout professeur qui enseigne à des élèves. Prenons, par exemple, un professeur de golf qui estime qu’un élève doit maîtriser une quinzaine de principes de base s’il veut devenir un bon golfeur. Le professeur n’a qu’à identifier les 20 % (dans ce cas-ci trois) plus importants de ces principes de base et les enseigner en priorité à ses élèves. Il obtiendra immédiatement 80 % des résultats que ses élèves escomptaient. 

Nous pourrions citer une multitude d’exemples, en voici quelques-uns :

  • 20 % des produits placés dans les allées centrales d’un marché d’alimentation répondent à 80 % des normes satisfaisantes d’une bonne alimentation;
  • 20 % des pages les plus importantes d’un livre, 80 % de la connaissance;
  • 20 % des pays, 80 % de la population de la planète;
  • 20 % des langues parlées, 80 % des pays;
  • 20 % des sportifs les plus payés, 80 % de la masse salariale;
  • 20 % des milieux dans lesquels une personne évolue, elle subira 80 % des influences au courant de sa vie, etc.

Bien entendu, plus le nombre à considérer est élevé, comme dans l’exemple des langues parlées, le 20/80 peut être remplacé par le 5/95, cela va de soi.

Mais, ce qui est aussi important que le 20/80 dans cette approche, c’est son pendant : le 80/20. En effet, dans l’exemple relatif à une entreprise, il appert que si elle retient 80 % des clients et des fournisseurs les moins importants, elle n’obtiendra que 20 % de ses ventes et de ses achats. Pour notre individu, 80 % de ses problèmes les moins importants à régler qu’il identifiera ne résoudront que 20 % de ses tracas. 

Dans le cas du professeur de golf qui enseigne à ses élèves, cela va de soi que s’il se concentre en priorité sur 80 % des principes de base les moins importants (dans ce cas-ci 12), il n’obtiendra que 20 % de résultats. Par conséquent, après le premier cours, il devra se trouver un nouveau travail en raison principalement du désintéressement de ses élèves qui n’ont presque pas obtenu de résultats lors de leur premier cours.

Il est évident que le 80/20, c’est-à-dire son inverse ou son opposé, n’a aucunement sa place dans le règlement de problèmes, la prise de décisions, l’établissement d’une stratégie, etc., ne serait-ce qu’une partie infime, étant donné que c’est une perte de temps et d’énergie. 

En d’autres mots, les éléments résultants du 80/20 ne devraient pas entraver les efforts consacrés à ceux appartenant au 20/80.

Note : La loi de Pareto fait plutôt état du 80/20 (environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes) bien que nous ayons privilégié 20/80 (environ 20 % des problèmes règlent 80 % de vos tracas) afin d’en faciliter la compréhension.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 27/02/2018