Logo mobile 1

L'abstention aux élections est une option valable

gauc01 Par Le 01/10/2015 4

Certains se demandent si le 19 octobre prochain, l'abstention est une option valable. Eh bien oui! L'abstention est un moyen de montrer son insatisfaction par rapport au fonctionnement de notre système politique. Car pour la quatrième fois en moins de 10 ans, nous aurons probablement un gouvernement dont les orientations sont rejetées par une forte majorité d'électeurs.

Lors des dernières élections scolaires au Québec, 96 % des électeurs se sont abstenus. Le message était clair et le gouvernement a décidé de remplacer les élections par un autre mode de nomination des commissaires d'école. Un taux élevé d'abstention aux élections fédérales constituerait un message fort à nos gouvernants.

Participez à un atelier du Groupe gouvernance et démocratie le mercredi 7 octobre.

Jean Laliberté

 

Groupe gouvernance et démocratie atelier du 7 octobre 2015 abstention des électeurs activités élections fédérales

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Jean Laliberté

    1 Jean Laliberté Le 12/10/2015

    Ray, à ce que je constate, le blogue n'a pas besoin de beaucoup de participants, vous semblez avoir le potentiel pour l'alimenter à vous tout seul !

    Ne vous gênez pas pour continuer. Ce que vous écrivez est intéressant. Je vous fais tout de même remarquer que ce n'est pas le Collectif qui prône l'absentéisme électoral, mais Jean Laliberté qui écrit en son nom propre.

    Le fait que je prône l'absentéisme électoral ne surprend pas ceux qui me connaissent, car je propose le tirage au sort pour remplacer les élections. Plusieurs textes sur cette question sont présentés dans le site Web sous l'onglet Gouvernance et démocratie.
  • ray

    2 ray Le 10/10/2015

    Voilà cinq jours que j'ai placé deux petits messages dans ce que je croyais être, selon les termes de l'organisation, << Le blogue du Collectif est une tribune interactive pour les membres et non-membres.>> Et bien, on peut constater que le dialogue n'est pas le coté fort de ce blogue.

    Étant un ancien blogueur moi-même, je suis en mesure de constater que le produit, bien que très beau, n'a aucun dynamisme participatif. Non, il ne faut pas prendre ce petit clin d'oeil comme une critique malveillante, mais plutôt un constat qui démontre très bien que: << ...les bottines ne suivent pas les babines...>> C'est à dire que les belles phrases ne produisent pas toujours les résultats escomptés.

    Enfin, je sais, encore par expérience vécue que les aînés, en général, sont des personnes réservées qui n'osent pas confronter sur internet leurs idées. Je n'ai pas dit que les personnes âgées n'ont pas d'idées, je dis seulement qu'elles les gardent dans ce que j'appelle: << ...leur bibliothèque ambulante...>> Tant et aussi longtemps qu'il en sera ainsi, cette cohorte de gens ne recevra pas le respect qui lui est dû. Oups, je m'arrête ici, pour le plus grand bien de la majorité silencieurse. Bye, bye !
  • Ray

    3 Ray Le 05/10/2015

    Je peux ajouter à mon précédent propos le constat suivant. Nous savons que vous et vos collègues du C.A. sont élus par les membres, alors que diriez-vous si tous les membres décidaient de ne pas voter lors de l'élection de ses représentants.

    Je sais, je sais, vous vous diriez que l'organisation a quelque chose qui ne tourne pas rond, selon votre billet. Cependant, au delà de ce constat, il faut se déplacer et VOTER, c'est une garantie de démocratie.

    Bye, si j'avais pu MODIFIER mon 1er message, cela m'aurait évité d'accaparer cet espace.

    Au plaisir !
  • Ray

    4 Ray Le 05/10/2015

    Non, non et non Monsieur Laliberté,

    Je ne peux être d'accord avec vous. Même si votre analogie aux élections scolaires vaut la peine d'être retenue, je m'étonne qu'un organisme comme le nôtre fasse la propagande de l'absentéisme électoral. Le droit de vote a été acquis laborieusement et plus récemment pour les femmes et nous aurions le culot de dire: << Non Merci pour moi ! >> Allons donc voter comme de bons citoyens, selon notre conscience. Souvenons-nous que les absents ont toujours tort et qu'il nous faut des gouvernants élus et pas nommés.

    Salutations à M. Laliberté d'avoir lancé le débat, amicalement R.B.

Ajouter un commentaire