Logo mobile 1

Les effets bénéfiques de la spiritualité, selon Brian Bethune

Résumé par Jean Laliberté de l'article de Brian Bethune « God is the answer » publié dans l'édition du 13 avril 2015 de Maclean's Magazine.

Lisa Miller, directrice de psychologie clinique à l'Université Columbia, a découvert que dans 80 % des cas, les enfants qui partagent avec leur mère une forme de spiritualité sont protégés de la dépression dans les familles considérées à haut risque. D'autres neurologues tels que le Montréalais Mario Beauregard et l'Américain Kenneth Kendler ont aussi étudié les liens entre la spiritualité et la santé mentale et ont publié plusieurs articles à ce sujet dans des revues scientifiques.

EtoileDans un livre intitulé The Spiritual Child qui sera bientôt édité, Lisa Miller affirme que la spiritualité est bénéfique non seulement pour les gens en général, mais surtout pour les enfants qui, à l'adolescence, sont particulièrement vulnérables aux comportements impulsifs, dangereux ou dommageables. Les adolescents qui ont une orientation spirituelle sont 40% moins susceptibles de consommer de l'alcool et des drogues, 80 % moins à risque pour ce qui est des comportements sexuels et 60 % moins exposés à souffrir de dépression. Les chercheurs ont aussi observé que la spiritualité non seulement préserve les jeunes des comportements asociaux, mais a une influence positive par exemple en ce qui a trait au bénévolat.

Les bienfaits observés découlent de la prière et de la méditation et non pas du fait d'aller à l'église ou de réciter des textes religieux. C'est l'engagement personnel et la réflexion qui sont importants et non les pratiques qui découlent d'obligations familiales. Lisa Miller souligne que beaucoup de gens se détournent des religions à cause de toutes sortes d'excès qu'ils déplorent. Elle prône une « spiritualité libre de dogmes » qu'elle présente comme une base sur laquelle construire sa vie. C'est pour elle un gage de santé et de bien-être.

Les recherches sur les liens entre la spiritualité et la santé sont de plus en plus nombreuses. L'Université Columbia offre même une spécialité de maîtrise en psychologie de la spiritualité. Il est probable que l'on entende parler de plus en plus de ce champ d'étude.

Jean Laliberté, 5 novembre 2015

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 07/04/2020