Logo mobile 1

Le pont de Québec : un lien capital

Un symbole : valeur historique, patrimoniale et touristique

Le pont de Québec est plus qu’une simple structure d’acier reliant les deux rives du Saint­-Laurent à la hauteur des villes de Lévis et Québec, plus que deux rails de chemin de fer, plus que trois voies de circulation routière. Avec ses 549 mètres de travée libre entre ses deux piliers, il est perçu comme un véritable symbole. Le symbole du génie civil canadien. Il a marqué une époque, en soulignant l’audace et la compétence de ses concepteurs, la détermination et la ténacité de ses bâtisseurs. Il est reconnu partout dans le monde comme un ouvrage unique, issu de la même famille que la tour Eiffel de Paris et la statue de la Liberté de New York. Le premier de ces deux monuments présente une armature d’acier à nu; le deuxième, une structure de même type, mais habillée. Deux modèles!

« Merveille du monde » à son époque, le pont a énormément fait parler de lui. Encore de nos jours, on s’y réfère constamment dans le monde de l’ingénierie. C’est l’exemple le plus parfait de structure cantilever (à porte à faux). Cette structure est la plus longue en son genre. Une longueur record qui ne sera d’ailleurs jamais égalé puisque ce type de support structurel n’est plus utilisé. Le pont de Québec restera toujours le pont cantilever avec une travée libre entre ses deux piliers la plus longue au monde. Apq logo

Reconnu chef­ d’œuvre lors de sa mise en service, il a acquis par la suite deux titres de noblesse particulièrement prestigieux. D’abord, pour célébrer le centenaire du génie canadien, le 23 mai 1987, la Société de génie civil du Canada et l’American Society of Civil Engineers le décrètent tous les deux « monument historique international du génie civil ». Cette remarquable distinction n’avait été attribuée qu’à quatre ouvrages de cette discipline sur la planète à cette époque. Même la tour Eiffel ne figure pas dans cette courte liste. Cet honneur souligne aussi l’immense admiration que portent les ingénieurs du monde au pont de Québec, joyau du patrimoine mondial.

Puis, quelques années plus tard, le 24 janvier 1996, pour réaffirmer que « cet imposant ouvrage symbolise mondialement l‘excellence du génie canadien »*, ainsi que pour déclarer que ce pont est le plus imposant de toute l’histoire du génie au Canada, le ministre fédéral du Patrimoine, Michel Dupuy en fait un « lieu historique national ».

Il est à noter que, malgré son appellation de « grande œuvre de la Confédération », malheureusement, peu d’anniversaires de ce chef­ d’œuvre d’ingénierie ont été véritablement soulignés au fil des années. En 1987, un 70e bien modeste – en référence à la fixation du dernier boulon en 1917, et non à son inauguration officielle de 1919 – a été organisé par l’Univers du rail. Un hommage a aussi été rendu aux victimes des deux catastrophes au Cimetière de Saint­-Romuald et une courte cérémonie a suivi au parc du Carrefour, à l’entrée sud du pont, où l’on a libéré 70 ballons multicolores. Il faut se rappeler qu’en 1907, la partie sud alors en construction s’était effondrée en provoquant 76 décès, puis en 1916, la travée centrale s’était engouffrée dans le fleuve lors de son installation pour en faire 13.89 morts en moins de neuf ans.

Comme il est évoqué précédemment, deux grands centenaires approchent : le centenaire de son ouverture à la circulation ferroviaire en 2017, et celui de son inauguration officielle en 2019. Il est à souhaiter que ces anniversaires non seulement ne passeront pas aussi inaperçus, mais qu’ils célébreront un ouvrage revalorisé.

Photos

Voyez les photos de Jean Hémond, photographe et peintre.


*Inscription sur une plaque de bronze installée sur les terrains de l’Aquarium de Québec.

Faits saillants

Un jeu de Meccano

En 1920, la boîte de Meccano no 7 ne se vendait rien de moins que 125 $ et son contenu permettait de réaliser, entre autres, une maquette d’environ 5 mètres du pont de Québec qui figurait d’ailleurs sur la page couverture du catalogue illustrant les différents modèles à assembler.

Timbres

Deux timbres ont été émis par Postes Canada où le pont de Québec apparaissait :

  • le 6 janvier 1929 : un timbre de 0,12 $ pour souligner la mise en service de la première voie carrossable et
  • le 3 septembre 1995 : une série de 4 timbres de 0,45 $ sur l’un desquels on voyait le pont de Québec.

Pièce de monnaie

L’Univers du rail, ce petit organisme sans but lucratif de Charny, avait marqué le 70e anniversaire du pont en émettant une pièce de monnaie d’une valeur de 2 $ qui a eu cours pendant quelques semaines dans les limites de sa ville.

Cartes postales

Des centaines de cartes postales ont illustré le pont de Québec tant durant son édification que les années qui ont suivi. On y a même relaté les deux catastrophes, l’installation de la travée centrale, l’ouverture de la première voie carrossable, etc. On y souligne la construction du pont Pierre-Laporte ainsi que le passage de certains grands paquebots.

Bureau de poste

De 1910 à 1977, nous avons bénéficié des services d’un bureau de poste à l’entrée nord du pont de Québec pour la distribution du courrier aux ouvriers, mais également à l’ensemble de la population du secteur. Durant les dernières années, le bureau desservait une partie des habitants de Sainte-Foy. Différentes oblitérations ont eu cours jusqu’en 1971 :

  • Pont de Québec,
  • Le Pont de Québec et
  • Québec Pont de Québec.

Visites particulières

À deux reprises depuis 25 ans, certains privilégiés ont eu accès au plus haut point du pont de Québec. Le 21 septembre 1989, une visite en hauteur est organisée pour ses membres par l’Ordre des ingénieurs (région de Québec) en collaboration avec le Canadien National. Et le 13 juillet 2000, la même expérience est répétée par la Coalition pour la sauvegarde et la mise en valeur du pont de Québec. Les participants ont eu alors l’occasion de monter jusqu’au sommet du pont, comme les ouvriers qui l’ont construit et le personnel qui voit à son entretien.

Autres faits

Documentation

  • Un document unique : l’auteur Michel L’Hébreux a écrit une véritable bible d’informations intitulée Le Pont de Québec. Cet ouvrage, truffé de renseignements pertinents et d’anecdotes savoureuses, raconte avec passion, dans les moindres détails, l’histoire du pont, de sa première gestation au milieu du XIXe siècle jusqu’à son illumination de 2001, date de parution du livre de 256 pages chez Septentrion. Un incontournable! 
  • Un autre ouvrage traite du pont de Québec : The Young Civil Engineer – The Quebec Bridge, écrit par Guy Y. Félio, Ph.D., P. Eng et Roxanne Brousseau-Félio, M. Ed. Ce livre de 137 pages a été édité par Trafford Publishing en 2005.  De nombreux ouvrages et sites Internet soulignent le record de la plus longue travée entre les deux piliers du pont de Québec. Il est cité dans la très grande majorité des références qui traitent des ponts cantilever.
  • Cinéma : en 1994, le metteur en scène bien connu de Québec Robert Lepage a tourné sur le pont quelques séquences de son film Le Confessionnal. On y voit d’ailleurs plusieurs images de l’ouvrage dans un état pitoyable. Il est présent aussi dans le thriller psychologique Taking Lives (Destins violés, 2004), réalisé par D. J. Caruso avec Angelina Jolie.
  • Une pièce de théâtre intitulée Le Pont a été écrite par Michel Lee et produite à Québec en 1996. L’action prend place sur le pont lui-même où s’engage un dialogue intense entre deux personnages dont l’un veut s’enlever la vie.
  • Un roman de Bernard Pelchat, Le Boulon d’or du pont de Québec, paru en 2014. L’auteur interprète la légende comme quoi il y aurait eu un boulon d’or soudé à quelque part à la structure pour en sceller la finalisation. 
  • Suicides : sans répertorier les personnes qui ont eu recours au pont pour mettre fin à leurs jours, il faut savoir que beaucoup ont tenté le coup et que, malheureusement, plusieurs ont réussi.
  • Accidents sur l’eau : il est arrivé à plusieurs reprises que des embarcations et même des navires aient percuté les bases des deux piliers, sans toutefois engendrer d’importants dommages. Une minutieuse inspection est obligatoire à chaque fois puisque les vibrations provoquées par le choc pourraient se répercuter dans la structure et causer toutes sortes de réactions plus ou moins dommageables.

Les légendes

  • L’anneau des ingénieurs : il semblerait qu’entre 1916 et 1926, le bijou qu’on remettait aux membres qui adhéraient à l’engagement des ingénieurs canadiens aurait été fabriqué avec l’acier du premier pont écroulé.
  • Le boulon d’or : on raconte qu’un boulon en or aurait été soudé quelque part à la structure pour en signer son achèvement. Beaucoup l’ont cherché, mais personne ne l’a cependant encore trouvé.
  • Le pont du diable : après l’effondrement de 1907, un homme personnifiant le diable s’est présenté aux équipes de travail en leur garantissant la réussite d’une nouvelle construction. Une seule condition : qu’on lui remette l’âme de la première personne qui franchirait le pont. Le jour venu, un curé a envoyé un chien – ou un chat noir, selon la version – à sa rencontre sur le pont, et à sa vue, le diable se serait jeté à l’eau avec lui.
  • Le pont des blasphèmes : plusieurs étaient témoins des sacres et des blasphèmes prononcés par les ouvriers qui construisaient le pont. Un prêtre les a avertis que s’ils continuaient cette pratique, l’ouvrage ne se réaliserait jamais sans l’aide de Dieu. On a souscrit à cet avertissement et le résultat est encore debout de nos jours.

Le pont sur des logos

Le profil du pont de Québec figure bien en évidence, depuis 1998, sur l’identification graphique du Marathon SSQ Lévis / Québec. Cette image circule partout dans le monde lors du recrutement des coureurs et au
moment de sa diffusion. Des représentants du marathon sont présents internationalement d’ailleurs, à presque toutes les manifestations du genre. Il apparaît aussi sur le logo de la Société canadienne de génie civil.

Mise en valeur

Logo et slogan

Une signature visuelle et un slogan sont maintenant proposés pour toutes les opérations de mise en valeur du pont de Québec. Le logo projette l’ouvrage dans le futur, et le slogan « Un lien capital » reflète l’importance que cette structure unique au monde revêt pour unir les deux rives du fleuve,non seulement aux yeux des habitants de la région de la Capitale-Nationale, mais du Québec et du Canada tout entier.

Centre d’interprétation

Depuis 1996, on peut voir une plaque commémorative à l'Aquarium de Québec confirmant que « ce pont est sans contredit le plus important pont de l'histoire du génie civil canadien ». Une importante documentation, d'innombrables photos, quelques séquences filmées et plusieurs artefacts existent pour illustrer l'histoire hors du commun de cette merveilleuse aventure.Tout ce matériel ne mériterait-il pas d'être rassemblé dans un centre d'interprétation permanent afin de le rendre public? Trois suggestions de localisation sont proposées pour assoier les fondements de ce projet :

  • les terrains de l'Aquarium de Québec, d'où l'on a une vue exceptionnelle du pont dans toute son immensité;
  • le parc du Carrefour, à l'entrée sud, où l'on peut bénéficier d'un point de vue différent et;
  • aux abords du boulevard Champlain, où son imposante monumentalité serait décuplée par la proximité.

Promenade Samuel-de-Champlain et Aquarium de Québec

Avec le prolongement prochain vers l'ouest de la promenade Samuel-de-Champlain et sa jonction à la plage Jacques-Cartier, le pont constituera un pôle inévitable d'attraction pour les promeneurs et les touristes. Une liaison pédestre, cycliste et/ou funiculaire permettrait à tous de circuler de bas en haut de la falaise pour l'admirer dans toute sa splendeur, et éventuellement de fréquenter le centre d'interprétation proposé plus haut.

Musées de la civilisation

Un projet d'exposition a été déposé le 27 janvier 2014 aux Musées de la civilisation de Québec pour ranimer la mémoire collective sur cet important ouvrage qui a marqué la population et l'univers de l'ingénierie au début du XXe siècle . Le pont de Québec détient d'ailleurs toujours son record de pont cantilever le plus long du monde.

Un pont attrayant

  • Peinture : Une bonne peinture - et son entretien régulier, comme cela se faisait à une certaine époque - est obligatoire pour redonner un aspect plus attrayant à ce monument délaissé depuis si longtemps. De plus, ce recouvrement ne servira pas qu'à l'embellir, mais aussi à lui donner une valeur rajoutée en protégeant de la rouille l'acier qui le compose. Une action urgente s'impose donc sur la couche protectrice du pont pour éviter que la rouille ne le dévore en profondeur.
  • Éclairage : L'imposant pont de Québec mérite une mise en lumière à la hauteur de son envergure. Pensons simplement à l'éblouissant éclairage de la tour Eiffel à Paris et à celui du pont de Sydney en Australie dont les squelettes d'acier profitent admirablement de cette lumière qui les enjolive. Ce genre de structure ajourée offre des conditions exceptionnelles à l'implantation d'un programme d'éclairage original. Concevoir et installer une création lumineuse de cette ampleur exige temps et argent. Commencer à préparer dès maintenant un nouveau projet pour le 100e anniversaire devrait être considéré comme une priorité. Un concept solide qui viendra illuminer ce majestueux monument historique et éblouir les foules pendant plusieurs années.
  • Interventions artistiques : Le pont mériterait une intervention artistique majeure comme dans tout objet d'envergure de construction ou de rénovation, à la manière du programme du 1 % du gouvernement du Québec. La création d'une oeuvre s'intégrant de façon permanente à la structure en rehausserait la valeur. De plus, une telle installation permanente n'empêcherait pas des apports artistiques ponctuels dans certains secteurs bien spécifiques, lors de certaines occasions. N'oublions pas les passagers des trains qui pourraient, de leur côté, admirer une bande dessinée, sur toute la longueur du pont, illustrant son histoire. Cette bande serait perçue par leur oeil comme un dessin animé, pendant que le train passe sur le pont. Elle pourrait illustrer la construction, par exemple.
  • Fermeture à la circulation : À différentes occasions au cours des prochains étés, d'ici les 2 années qui marqueront le centenaire (2017 et 2019),  il serait souhaitable de fermer la voie carrossable à la circulation automobile pendant quelques heures pour que la population s'approprie ce joyau et prenne le temps de le découvrir de plus près. Kisoques d'information, promenandes, animations, spectacles de cirque, exposition de voiture d'époque, pique-niques pourraient y être organisés pour distraire les visiteurs petits et grands.
  • Timbres et pièces de monnaie : Tout comme en 1929 et 1995 où le pont apparaissait sur des timbres, prévoir l'émission d'une série de timbres et de pièces de monnaie par Postes Canada et la Monnaie Royale canadienne pour commémorer de façon prestigieuse le centenaire du pont de Québec. L'une des meilleures manières de fixer dans le temps ce genre d'événement commémoratif.
  • Produits vidéo : Oui, pourquoi ne pas se mettre au goût du jour en produisant des produits vidéo comme reprendre le Mécano métallique de 1920 pour en faire un ensemble de construction numérique, ou carrément créer des jeux vidéo dont l'action se déroulerait sur le pont et autour de son histoire.
  • Objets promotionnels : À l'effigie du pont lui-même et plus spécifiquement du boulon d'or, développer une collection d'objets comme un porte-clés, un presse-papier, une tasse à café, une épinglette, etc. Ruban souvenir pour souligner l'installation de la travée centrale du 20 septembre 2017. Un calendrier de 2017 et/ou 2019 incluant les éventuels détails des festivités du centenaire sur l'année. Des photos pour fonds d'écran d'ordinateurs.
  • Centenaire : Pour commémorer le centenaire du pont de Québec, il est d'abord suggéré de choisir l'année de prédilection. Ce serait, à notre avis, 2019, pour se rattacher à son inauguration officielle par le Prince de Galles le 22 août 1919. Un programme de manifestations publiques devrait être développé sur une année, avec son point culminant le 22 août 2019, date où l'on pourrait répéter la cérémonie avec le Prince de Galles qui risquerait alors d'être William si Charles accède au trône d'ici là. Ceci n'empêche pas, entretemps, de souligner le centenaire de sa mise en service du 3 décembre 1917.

Tourisme

Image de marque

Nul doute que le pont de Québec est appelé à se refaire une image de marque comme monument important pour les touristes visitant la région.Il peut opérer comme symbole, et conséquemment comme potentiel d'attraction tout autant que le Château Frontenac. Avec différentes propositions, il s'agit de développer ce pôle d'intérêt afin d'en redorer le blason pour les villes de Québec et de Lévis, pour le Québec et le Canada tout entier, sans oublier le Canadien National, son propriétaire, tout en intéressant les visiteurs.

Attractions touristiques

Plusieurs attractions touristiques devraient être développées pour redonner son lustre au pont et le faire mieux connaître au monde.

Visites organisées

Au cours des prochaines saisons estivales, mettre au point un programme de visites ouvertes à la population comme aux touristes pour faire découvrir cette imposante structure jamais ou très rarement visitée dans un contexte de proximité. Les groupes pourraient ainsi prendre le temps d'y déambuler, s'arrêter à différents points stratégiques et constater avec quel génie on a construit cet impressionnant projet.

Ascensions pédestres

Pourquoi ne pas aller plus haut? Vers les sommets, une ascension organisée pour des groupes, avec guides, mènerait les visiteurs vers le plus haut point de cette incroyable structure. L'accès pédestre vers les hauteurs existe déjà; il ne reste qu'à le sécuriser pour les braves qui voudront s'y aventurer. Ils pourraient vivre une expérience incomparable qui leur fera admirer des points de vue exceptionnels tant du pont lui-même que des environs. Une découverte à couper le souffle!

Ascenseur panoramique

Accroché à l’extérieur de la structure, au pilier principal nord, côté ouest, un  ascenseur panoramique permettrait une ascension au sommet du pont afin d’y  observer un panorama grandiose avec le fleuve à ses pieds. Une montée et  descente dans une cage de verre avec une sortie possible sur une plateforme  sécurisée, aménagée spécialement à cet effet sur toute la largeur de l’ouvrage  à son plus haut point. Une navette d’accès pourrait amener les touristes à  partir de l’Aquarium de Québec ou de la gare VIA RAIL. Mais aussi un espace  de stationnement et un comptoir à billets pourraient être installés directement à  proximité du point d’embarquement, aux abords du boulevard Champlain.

Feux d'artifice

Il serait particulièrement spectaculaire de produire un programme de feux  d’artifice à partir du pont de Québec. Il offre les mêmes possibilités  remarquables que la tour Eiffel et le fameux pont de Sydney en Australie d’où l’on peut admirer les éblouissantes projections lumineuses du 31 décembre de  chaque année. Les années 2017 et 2019 marqueront deux centenaires importants reliés  au pont de Québec : son ouverture à la circulation ferroviaire en 1917 et son  inauguration officielle en 1919. Ces années-­là, les Feux Loto­-Québec devraient inclure au programme une soirée exclusivement dédiée à ces  anniversaires.  

Saut à l'élastique (bonji)

Ce sport extrême qui se développe depuis un certain nombre d’années pourrait bénéficier d’une plateforme exceptionnelle. Avec ses 45,72 mètres de hauteur libres entre le tablier principal et l’eau du fleuve à marée haute et ses 52,42 mètres à marée basse, le défi serait majeur pour les adeptes de cette activité hors de l’ordinaire.

Descentes en rappel

De plus en plus populaire, ces dernières années, la technique de ce sport d'alpinisme pourrait facilement être adapté à la structure du pont afin de permettre des performances de haute voltige.

On peut rêver...

Prochaines années centenaires

De 2014 à 2019, il faudrait savoir profiter des dates centenaires de ces prochaines années :

  • 11 septembre 1916 : effondrement de la travée centrale;
  • 20 septembre 1917 : à 16 heures, 100e anniversaire de la fixation de la travée centrale;
  • 17 octobre 2017 : centenaire de la circulation d'un premier train;
  • 3 décembre 2017 : centenaire du passage d'un premier convoi ferroviaire;
  • 22 août 2019 : centenaire de l'inauguration officielle.

Il sera évidemment de mise d’organiser une manifestation d’envergure autour du 22 août 2019, pour commémorer l’inauguration officielle du 22 août 1919 par le Prince de Galles. Pourquoi ne pas inviter celui qui sera Prince en 2019 à venir répéter le geste que son prédécesseur avait posé 100 ans plus tôt? Ce pourrait être le Prince William si le Prince Charles atteint le trône d’ici là.

Historique (dates importantes)

1850
1887
6 mai 1900
19 juin 1900
2 octobre 1900
29 août 1907
17 août 1908
10 janvier 1910
4 avril 1911
11 septembre 1916
20 septembre 1917
17 octobre 1917
3 décembre 1917
21 août 1918
22 août 1919
1923
1928
22 septembre 1929
1er avril 1942
1949

25 mai 1952

7 novembre 1970
1987

1989
17 mars 1993
30 juillet 1993
1993
7 juin 1996

15 mai 1997
Mars 1999
Printemps 2001
Fin 2001
2005

2009
2010
2013
Janvier 2014

13 février 2014
Mai 2014

On commence à y penser.
Constitution de la Compagnie du pont de Québec.
Theodore Cooper est embauché comme ingénieur consultant.
Les contrats pour la construction du pont sont signées.
Pose de la pierre angulaire.
La structure sud du pont s'écrase.
Le gouvernement fédéral adopte un arrêté ministériel pour la reconstruction.
Contrat accordé à la compagnie Davis pour les travaux de sous-structure.
Contrat accordé à la St Lawrence Bridge Co, pour la construction de la superstructure.
Tentative ratée d'installation de la travée centrale.
Installation réussie d'une nouvelle travée centrale.
Un premier train circule sur le pont pour le tester.
Un premier convoi traverse le pont.
Le gouvernement fédéral accepte la solidité du pont et en devient propriétaire.
Inauguration officielle du pont par le Prince de Galles.
Création du Canadien National à qui sont confiés entretien et gestion.
Entente avec le gouvernement du Québec pour la voie carrossable.
Ouverture de la voie carrossable payante.
Abolition du péage.
Entente de location à long terme avec le gouvernement du Québec pour la circulation automobile.
Élargissement de la voie carrossable, sous Maurice Duplessis. On a enlevé une voie ferrée et déplacé l'autre.
Ouverture officielle du pont Pierre-Laporte, sous le gouvernement de Robert Bourassa.
70e annviersaire de l'ouverture du pont, commémorée par l'Univers du rail, organisme à but non lucratif de Charny. Formation du comité pour la rénovation du pont.
Création du comité de sauvegarde du pont de Québec.
Ouverture d'une voie carrossable réversible.
Le gouvernement fédéral cède le pont au Canadien National.
Coalition pour la sauvegarde du pont de Québec.
Entente historique entre le Canadien National et les deux paliers de gouvernement pour une restoration.
Annonce d'un programme complet de restoration sur dix ans.
Début d'une cure de beauté.
Images vues en temps réel de la circulation sur le pont.
Éclairage du pont.
Arrêt des travaux de réfection (60 M$ dépensés; manque entre 65 et 80 M$). Poursuite du gouvernement fédéral contre le Canadien National.
Rapport Delcan sur la dégradation accélérée du pont.
Rapport Roche pour le Canadien National.
Rapport d'inspection Cima+ de la voie carrossable.
Renouvellement de l'entente entre le ministère des Transports du Québec et le Canadien National sur l'utilisation du pont par la circulation automobile (95 M$ sur 10 ans).
Formation du groupe de réflexion Avenir du pont de Québec.
Début des auditions sur la poursuite civile intentée par le gouvernement fédéral contre le Canadien National.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 01/08/2016