Logo mobile 1

Gouvernance et démocratie

Raison d'être

Le Groupe gouvernance et démocratie rassemble des retraités qui se préoccupent de la conduite des affaires publiques tant au niveau fédéral que provincial et municipal.  Ses membres se donnent pour objectif d'étudier les problèmes de fonctionnement de nos institutions politiques et de proposer des solutions. Le groupe a commencé ses activités en mai 2013. 

Groupe complet

Le Groupe gouvernance et démocratie a atteint son nombre limite de participants. Le Collectif 55+ souhaite et encourage fortement la création d'un nouveau groupe exploitant le même thème, sous réserve q’une personne soit disposée à devenir responsable de ce nouveau groupe.  Le Collectif 55+ fournit tout le soutien nécessaire à la création d'un nouveau groupe sur le thème de la gouvernance et de la démocratie. Les personnes intéressées par ce thème peuvent aussi s'inscrire sur une liste d'attente en communiquant avec le responsable (au bas de cette page).

Personnes autour point interrogation 350

Dernières rencontres

  • Mai et juin 2017. Deux présentations ont été faites par des membres au bénéfice du Groupe, l'une sur l'utilisation de nouveaux processus démocratiques en Australie et l'autre sur le rôle des secrétaires (chiefs of staff) de la Maison-Blanche. Le groupe a également partagé son temps entre des échanges sur des sujets politiques d'actualité et la discussion du thème retenu, soit la démocratie municipale et sa gouvernance.
  • Avril 2017. Rencontre avec le député fédéral de Portneuf et membre de la députation conservatrice à la Chambre des Communes, M. Joël Godin. Les sujets abordés ont été les suivants : la légalisation de la marijuana, les pratiques du gouvernement Harper concernant la diffusion de l'information scientifique, la course à la chefferie du Parti Conservateur, les différentes tendances au sein du Parti, l'emploi du temps du député, son travail à Ottawa et dans son comté
  • Mars 2017. Les sujets discutés : les moyens prévus dans la constitution américaine pour remplacer le président par le vice-président sans avoir recours à la procédure d'impeachment; la signification de l'expression deep state aux États-Unis dans le contexte de l'administration Trump; les élections présidentielles françaises et un exposé de l'idéologie conservatrice américaine telle qu'expliquée dans le livre de David Horowitz, Big Agenda : President Trump's Plan to Save America
  • Février 2017. Les sujets discutés :  la démission de Michael Flynn comme conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, la première rencontre entre Justin Trudeau et Donald Trump, les positions et les gestes récents de Trump et des Républicains, les ratés de la politique extérieure des États-Unis depuis l'entrée en fonction de Trump, les élections présidentielles françaises, les élections de septembre 2017 en Allemagne, la montée des partis de droite en Europe, les problèmes d'immigration dans les pays européens et les menaces que pose la religion musulmane dans le monde.
  • Janvier 2017. En plus d’échanger sur des événements politiques d’actualité, nous avons poursuivi nos discussions sur la gouvernance et la démocratie municipale.
  • Novembre 2016. Le Groupe a choisi la politique municipale comme premier thème de sa réflexion sur les institutions  démocratiques et la gouvernance. Nos discussions de novembre ont porté sur la Ville de Québec. En décembre, nous nous interrogerons sur les conditions requises pour le développement d'une vision pour l'avenir de la Ville. Nous consacrons à chaque rencontre environ une heure d'échanges sur des sujets politiques d'actualité. Les derniers sujets abordés, qui ont suscité des discussions très animées, étaient :
    • la surprise causée par François Fillon à la primaire de la droite et du centre en France;
    • la progression des mouvements de droite dans le monde;
    • l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis;
    • la stratégie économique et géopolitique de la Chine;
    • la conférence COP22 de Marrakech.
  • Septembre-octobre 2016. Période de recrutement de nouveaux membres fructueuse. Après avoir consacré ses huit dernières réunions à discuter de politique américaine, le groupe a choisi un nouveau thème: « Comment fonctionne la démocratie? ». Les réflexions et discussions des membres porteront sur toute une série de questions concernant le fonctionnement de la démocratie, entre autres :
    • Qu'est-ce que la démocratie?
    • Les gens votent-ils avec leurs émotions ou leur raison?
    • Les opinions ont-elles plus d'importance que les faits en politique?
    • Quel est le rôle des médias traditionnels et des médias sociaux en politique?
  • Printemps-été 2016. Préparation d'un atelier sur les élections américaines le 22 septembre 2016.
  • Avril 2016. Le Groupe a continué la préparation de l'atelier de septembre prochain sur les élections américaines en faisant la liste des aspects importants à traiter en ce qui concerne le Sénat et la Chambre des représentants. De plus, nous avons commenté un projet de lettre préparé par Alain Miville de Chêne et adressé aux sénateurs indépendants nouvellement nommés par le gouvernement Trudeau. Cette lettre a été publiée dans le Huffington Post Québec et dans le Huffington Post Canada. La lettre recommande aux sénateurs de se préoccuper des enjeux de long terme qui concernent le pays, par exemple les problèmes environnementaux, l'avenir du système de santé, la lutte au terrorisme, le développement économique, l'inégalité des revenus et la politique en matière autochtone. Par ailleurs, Mireille Bonin a informé les membres qu'elle a organisé une conférence le 11 avril dont le sujet était « Renaissance des cours d'eau en ville ». Le conférencier était M. John MacLeod. Mireille Bonin a aussi fait part de son intention d'organiser une autre conférence en mai ou en juin sur les liens entre la nature et l'économie. Il s'agit du sujet traité par M. Jérôme Dupras dans son livre « Nature et économie : un regard sur les écosystèmes du Québec ». Mireille s'est informée de l'intérêt que pourrait avoir le Collectif à soutenir l'organisation de cette conférence. Le Groupe a convenu que tout dépend de l'angle sous lequel sera traité le sujet.
  • Mars 2016. La préparation d'un atelier sur les élections américaines en septembre prochain est démarrée. Le Groupe recherche une façon dynamique et innovatrice de présenter l'information sur les institutions politiques américaines. Le Groupe a dressé la liste des aspects importants à traiter en ce qui concerne la présidence.
  • Février 2016. Le Groupe a élaboré sa prise de position sur l'agrandissement du port de Québec qui a aussi fait l'objet d'un communiqué de presse(690.15 Ko). La sauvegarde des terres agricoles des Soeurs de la Charité à Beauport a été discuté et fera l'objet d'un suivi.
  • Janvier 2016. Le Groupe a tenu deux réunions. À l'exemple de ce que fait le Groupe réflexion sur l'économie, il a décidé d'ajouter un survol de l'actualité à l'ordre du jour de ses réunions. Il s'agira de discussions structurées qui feront l'objet d'un suivi. Au sujet du dossier de l'agrandissement du port de Québec, Mireille Bonin rédigera un communiqué aux médias.
  • Le 1er décembre 2015.  Le Groupe a poursuivi ses discussions sur la réforme du Sénat, entre autres sur les façons de désigner des membres non partisans de cette institution. Comme le gouvernement vient d'annoncer sa décision sur cet aspect, le Groupe devra repenser sa stratégie d'intervention dans le dossier. La réforme du Sénat va cependant bien au-delà de la méthode de désignation des sénateurs. Il faudra déterminer quel type de réforme est politiquement possible dans le contexte actuel. Alain Miville de Chêne a publié De l'espoir pour le Sénat le 23 décembre.
  • Le 17 novembre 2015. Le Groupe gouvernance et démocratie a décidé de traiter à nouveau du thème de la réforme du Sénat parce que le sujet est revenu à l'ordre du jour. En effet, le gouvernement libéral fédéral nouvellement élu proposera prochainement un nouveau mode de nomination des sénateurs. Son intention est d'adopter un processus non partisan. Le Groupe fera une recommandation à cet effet.

Projet initial : réforme du Sénat canadien

Comme premier projet, le groupe a retenu la réforme du Sénat canadien. Il a élaboré une proposition intitulée Un sénat citoyen instrument de bonne gouvernance qui a été discutée par un groupe de membres du Collectif lors d'un cocktail-forum tenu le 14 novembre 2013. Par la suite, la proposition a été envoyée aux médias, mais seul le journal Web Presse-toi à gauche en a fait état. Le groupe a conclu que la réforme du Sénat n'intéressait pratiquement personne.

Deuxième projet : problèmes de fonctionnement de notre système politique et remplacement des élections par un système de tirage au sort

Le groupe a ensuite consacré du temps à examiner les problèmes de fonctionnement de notre système politique. Le groupe a résumé ces problèmes en 9 thèmes regroupés dans Les déficiences de la gouvernance puis a élaboré Pour une démocratie authentique proposant le remplacement des élections par un système de tirage au sort.

Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie; le suffrage par choix est de celle de l'aristocratie. Montesquieu.

Cette proposition a été soumise aux membres du Collectif pour recueillir leurs commentaires. Les réponses reçues ont fait l'objet d'un rapport intitulé Analyse des réponses au questionnaire sur le tirage au sort (106.52 Ko). Les participants ont pour la plupart endossé le principe du tirage au sort, mais ont soulevé plusieurs questions sur le fonctionnement d'un tel système. Le document Fonctionnement de la méthode du tirage au sort fournit des réponses à ces questions.

L'une des objections souvent soulevées au sujet du tirage au sort est qu'il s'agit d'une utopie. Un texte intitulé Le tirage au sort est-il une utopie? répond à cette critique.

Malgré ce qu'on pourrait penser, le tirage au sort n'est pas une idée nouvelle. Les philosophes français Montesquieu et Rousseau, de même que l'auteur anglais James Harrington, ont disserté sur la question. (Voir Extraits de Principes du gouvernement représentatif. Bernard Manin (115.86 Ko).

Les membres du groupe poursuivent leur réflexion sur l'idée du tirage au sort et espèrent être en mesure de faire état publiquement de leur proposition au cours le l'année 2015.

Activités dignes de mention

Communiqués de presse

Lettres d'opinion

Publications

Prochaines rencontres

Le groupe se rencontre les mardis aux 2 semaines. Consultez l'agenda pour connaître les dates des prochaines rencontres.

Joindre le responsable du groupe

Jean Laliberté est le responsable du groupe. Vous pouvez le joindre en nous écrivant.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017