Logo mobile 1

Nutrition : une nouvelle approche alimentaire

Mission et objectifs

En février 2016, Richard Beaudoin présentait aux membres du Collectif 55+ une nouvelle approche alimentaire sur la nutrition, lequel fut suivi d’une visite à l’épicerie la semaine suivante. Plusieurs participants ont alors manifesté leur l’intérêt à joindre un groupe qui traiterait de nutrition. C’est ainsi que le Groupe nutrition a vu le jour. 

La mission et les objectifs établis en mars 2016 sur la base de l'approche alimentaire de Richard Beaudoin :

Mission Pyramidealimentaire 500

Aider les participants à acquérir une santé optimale, à la conserver leur vie durant et à influencer les personnes de leur entourage qui le désirent. 

Objectifs principaux

  • Acquérir plus de connaissances théoriques et pratiques concernant les aliments, plus particulièrement quant à leur index glycémique et à leur densité énergétique, quant à l’importance des enzymes et quant à la proportion de glucides, de protéines et de lipides à prendre à chaque repas et à chaque collation;
  • Être capable d’identifier, à travers la malbouffe, les bons produits, si peu nombreux, présents principalement dans les marchés d’alimentation, les restaurants et les dépanneurs;
  • Mieux comprendre le métabolisme, l’importance et la qualité de l’eau, l’oxygénation, l’activité physique et d’autres thèmes liés à la santé.

Fonctionnement du groupe

Dates des rencontres, heures et lieu

Les rencontres, au nombre de 10 par année, ont lieu le 3e jeudi de chaque mois, de 9 h 30 à 12 h. Consultez l'agenda pour connaître les prochaines dates des rencontres.

Nouveaux membres

Les nouveaux venus dans le groupe recevront au préalable des formations théoriques et pratiques adaptées qui leur permettront d’intégrer le groupe plus facilement.

Chaque rencontre comporte deux parties. En première partie, un thème prédéterminé fait l’objet d’un bref exposé par Richard Beaudoin (environ 15 minutes), tel que l’importance des enzymes en rapport avec la santé.

Déroulement

Contrairement aux deux premières années du groupe (voir ci-dessous sujets traités en 2016-2017), qui ont consisté principalement à débroussailler et approfondir plusieurs notions sur l’alimentation, celles de la prochaine année seront beaucoup plus pratiques.

En effet, la moitié de nos rencontres, soit cinq rencontres, seront consacrées à des visites et des présentations réalisées par des spécialistes sur des sujets très spécifiques, tandis que les cinq autres rencontres seront faites en salle de réunion (voir ci-dessous sujets proposés en 2018). Les rencontres se feront en alternance.

Lors de nos réunions en salle, les membres peuvent être appelés à s’informer sur un aspect particulier dans le domaine de la nutrition et à en rendre compte lors d’une réunion. Nous leur demandons également de se préparer activement avant la rencontre afin d’y participer pleinement, rendant ainsi les discussions sur les sujets traités fort intéressantes.

Sujets proposés en 2018

Pour l’année 2018, plusieurs sujets de discussion nouveaux ou à approfondir ont été proposés par les membres.

La qualité extrinsèque des aliments 

Outre la qualité intrinsèque des glucides et lipides (index glycémique et densité énergétique), nous voulons poursuivre nos recherches sur leur qualité extrinsèque, plus particulièrement à propos de leur provenance et leur fraîcheur. Nous aimerions également connaître les conséquences que la transformation, la conservation et la cuisson des aliments ont sur leurs propriétés nutritives.

Le métabolisme, l’oxygénation et l’eau Framboises coeur 400

Nous voulons revenir sur les principales variables de notre première équation que nous n’avons traitées que superficiellement lors de deux premières années d’opérations, mais tellement importantes, à savoir le métabolisme, l’oxygénation et l’eau (quel est la meilleure eau en matière de substrat et d’absorbions?). À ce stade, des visites, des présentations par des spécialistes chevronnés ou encore des recherches effectuées par nos membres seront surement privilégiées.

Le rôle des micronutriments 

Nous y analyserons les rôles des micronutriments, à savoir les vitamines et les sels minéraux. Nous comparerons, également avec l’aide de présentations de la part de spécialistes, l’absorption des vitamines et sels minéraux naturellement présents dans les aliments versus ceux qui y sont ajoutés. Nous ferons les mêmes comparaisons en rapport avec les fibres présentes dans les aliments et les fibres ajoutées quant à leur effet sur le microbe.

L’analyse de certains éléments essentiels

Nous nous attaquerons également à comprendre, dans la mesure du possible, certains éléments essentiels tels que le fructose, le rapport oméga 3 et 6, le gluten, le rôle des suppléments, toujours avec l’aide de spécialistes.

L’alimentation lors d’activités physiques

La bonne alimentation dans le contexte d’un entraînement sportif: avant, pendant et après l’entraînement de courte à longue durée.

Note : Avant les présentations faites par les spécialistes que nous inviterons, devront être faites des recherches de la part de nos membres afin de bien circonscrire le sujet de la présentation.

Sujets traités en 2016-2017

À la lecture de l’approche alimentaire utilisée dans le Groupe nutrition, vous constaterez que le 20/80, l’un des trois principes de base de cette approche, a été mis en évidence grâce à l’établissement de trois équations apparaissant ci-dessous :

  1. Nourriture + eau = Métabolisme + activités de la journée + oxygénation;
  2. Nourriture = glucides + protéines + lipides + vitamines + sels minéraux;
  3. Glucides = fruits + légumes + produits laitiers + légumineuses + céréales et produits à base de céréales.

Les variables de ces trois équations, plus particulièrement celles apparaissant en gras (20/80), devaient d’ailleurs nous servir de base de discussions lors des réunions de nos deux premières années.  

La nourriture

Nous avons essayé de démystifier plusieurs éléments inhérents à la nourriture : les macronutriments (lipides, protéines, glucides, vitamines et minéraux), leur index glycémique (glucides), leur densité énergétique (lipides), etc.

Les céréales et les produits à base de céréales 

Comme les céréales et les produits à base de céréales représentent environ 50 % de la bouffe occidentale, et qu’ils sont responsables d’une bonne partie des maladies du 20e siècle, nous nous sommes beaucoup concentrés sur ces derniers. De plus, pour mieux saisir leurs méfaits, nous avons appréhendé la notion d’index glycémique des aliments qui ne s’applique qu’aux glucides.

Pour mettre en pratique les connaissances acquises à propos de cette notion, nous avons aussi analysé beaucoup de produits céréaliers présents dans les marchés d’alimentation.

Les protéines, les lipides et les glucides Legumes 400

Au cours de ces deux premières années d’opérations, nous avons également traité des autres macronutriments, à savoir les protéines et les lipides. Nous y avons intégré la densité énergétique des aliments qui ne s’applique qu’aux lipides.

Outre la qualité intrinsèque des aliments (index glycémique et densité énergétique), nous avons également discuté de la quantité de ces derniers, plus particulièrement en ce qui a trait à la proportion de protéines, de lipides et de glucides à prendre chaque jour, chaque repas et chaque collation.

Le métabolisme, l’oxygénation, la qualité de l’eau et l’activité physique

Finalement, nous avons abordé superficiellement les autres variables (80/20) de notre première équation, à savoir le métabolisme, principale dépense énergétique, l’oxygénation, l’eau et les activités de la journée. Une liste d’exercices pour renforcer la musculature a été dressée, dont les buts sont de protéger l’ossature de notre corps et d’améliorer notre métabolisme qui diminue avec l’âge.

Les fruits et les légumes 

Nous nous sommes concentrés sur la qualité des fruits et légumes, éléments clés de notre alimentation : leur provenance (hors Québec, locale, biologique, en serre, etc.) et sur les différents types de moyens de conservation qui nous permettent de bénéficier pleinement de leur valeur nutritive.

Note : Des visites à l’épicerie, des analyses de produits alimentaires et une présentation de la part d’une nutritionniste ont permis de mettre en pratique les concepts théoriques acquis. Nous avons également réfléchi et eu des discussions sur les moyens d’influencer les personnes de notre entourage afin qu’ils améliorent leur façon de se nourrir.

Références principales

Comme les objectifs du Groupe nutrition ne sont pas de réinventer la roue en matière de nutrition et comme il existe de nombreux, nombreux sites Web qui parlent de nutrition et de notions alimentaires, les références de cette section sont triées sur le volet. En effet, ces références visent d’une part à échapper à la désinformation en nutrition présente partout et à faire d'autre part une synthèse très pointue en rapport avec un sujet d’intérêt. À consulter aussi : principaux ouvrages de référence de Richard Beaudoin (au bas de la page).

Joindre le Groupe

Richard Beaudoin est le responsable du Groupe nutrition. Si vous avez un intérêt, faites-vous connaître!

5 votes. Moyenne 3.20 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 20/02/2018