Logo mobile 1

Nutrition

En février 2016, Richard Beaudoin présentait aux membres du Collectif 55+ un atelier sur la nutrition, lequel fut suivi d’une visite à l’épicerie la semaine suivante. Plusieurs participants ont alors manifesté leur l’intérêt à joindre un groupe qui traiterait de nutrition. C’est ainsi qu’un huitième groupe du Collectif a vu le jour, le Groupe nutrition. 

Pyramidealimentaire 350Lors de la première rencontre du groupe tenue en mars 2016, l’animateur, M. Beaudoin, et les membres ont établi des objectifs et identifié des thèmes à traiter. En langage « nutritionnel », les objectifs sont formulés de la façon suivante :

  • acquérir des connaissances théoriques et pratiques concernant les aliments, plus particulièrement quant à leur index glycémique et leur densité énergétique, quant à l’importance des enzymes et quant à la proportion de glucides, de protéines et de lipides à prendre à chaque repas et à chaque collation;
  • être capable d’identifier, à travers la malbouffe, les bons produits, si peu nombreux, présents principalement dans les marchés d’alimentation, les restaurants et les dépanneurs;
  • apprivoiser les connaissances relatives au métabolisme, à l’eau, à l’oxygénation, à l’activité physique et à d’autres thèmes.

Macro-objectifs mis à jour en novembre 2016

Volet théorique

  • Être capable d’analyser les aliments de manière à faire de meilleurs choix alimentaires pour une meilleure alimentation
  • Pouvoir envoyer des questions à Richard
  • Continuer de peaufiner les connaissances
  • Raffermir les notions théoriques acquises pour mieux les transmettre à d’autres
  • Revenir sur le mécanisme du métabolisme (ex. : légumes crus au début du repas), sur la densité énergétique, sur les notions d'eau, d'oxygénation, etc.
  • Discuter des diverses écoles de pensée
  • Traiter de bonne alimentation dans le contexte d’un entraînement sportif

Volet pratique

  • Viser une meilleure compréhension, des échanges et le partage de trucs
  • Échanger de bonnes recettes
  • Être plus pratiques une fois les notions transmises
  • Constituer une liste des bons aliments et savoir comment détecter les attrapes
  • Partager les informations sur de nouveaux produits
  • Concilier le plaisir à manger VS la saine alimentation
  • Distinguer les avantages et les inconvénients du beurre et de la margarine, des différents types d'huiles, etc.
  • Les fruits frais, congelés, en boite : leur valeur nutritive, la présence des pesticides
  • Avoir du « fun »

Grâce à l’atteinte de ces macro-objectifs, les membres du groupe seront ainsi capables :

  • d’obtenir un poids santé à court et à moyen terme;
  • de conserver ce poids santé leur vie durant;
  • d’influencer les gens de leurs milieux, principalement leurs ami(e) s, la parenté et les consœurs et confrères de travail.

Thèmes résumés en 3 équations

  • Nourriture + eau = Métabolisme + activités de la journée + oxygénation;
  • Nourriture = glucides + protéines + lipides + vitamines + sels minéraux;
  • Glucides = fruits + légumes + produits laitiers + légumineuses + céréales et produits à base de céréales.

La compréhension et l’assimilation des connaissances en rapport avec toutes ces variables nous permettront d’atteindre les objectifs préétablis. Comme les mots en GRAS représentent respectivement l’élément central (20/80) de leur équation, nous nous y concentrerons donc au cours de nos prochaines rencontres. En effet, en comprenant et en assimilant les connaissances eu égard à ces mots-clés, les membres du groupe obtiendront instantanément des résultats importants. Legumes 400

N.B. Les concepts de base : avoir de l’intérêt, comprendre avant d’apprendre et appliquer le concept du 20/80, serviront de fil conducteur à tous les thèmes que nous traiterons lors de nos rencontres.

En deuxième partie, les participants mettront en pratique les connaissances alimentaires théoriques acquises, en analysant les informations nutritionnelles, dont la fiche alimentaire apparaissant au dos et au verso de l’emballage du produit. Pour ce faire, chaque membre du groupe doit apporter un produit qui est analysé par l’ensemble du groupe.

Finalement, pour se préparer à une rencontre, chaque membre doit effectuer ses propres recherches sur un sujet  convenu sur l’alimentation. Par exemple, la prochaine rencontre portera sur l’eau et ce sujet sera discuté en groupe.

Les rencontres favorisent les échanges et la participation. Si tous les membres du groupe se préparent activement avant la rencontre et y participent pleinement, les discussions sur les sujets traités promettent d’être fort intéressantes.

Dernières rencontres

  • Printemps 2017. Nous nous sommes concentrés sur la qualité des fruits et légumes, éléments clefs de notre alimentation : leur provenance (hors Québec, locale, biologique, en serre, etc.) et sur les différents types de moyens de conservation qui nous permettent de bénéficier pleinement de leur valeur nutritive. Pendant la première année, nous avons essayé de démystifier plusieurs éléments inhérents à la nourriture : les macronutriments (lipides, protéines, glucides, vitamines et minéraux), leur index glycémique (glucides), leur densité énergétique (lipides), etc. Une concentration sur les glucides et, tout particulièrement, sur les céréales et produits à base de céréales, responsables de bon nombre des maladies d’aujourd’hui. Des visites à l’épicerie, des analyses de produits alimentaires et une présentation de la part d’une nutritionniste ont permis de mettre en pratique les concepts théoriques acquis.
  • Janvier 2017. Une nutritionniste est venue répondre aux questions des participants pendant toute la durée de la rencontre.
  • Novembre 2016. Richard Beaudoin, responsable du Groupe nutrition, participe à « Ça passe trop vite, » sur les habitudes alimentaires, MATV le 16 novembre 2016. Présentation sur le métabolisme de base à l'aide des contenus publiés par l'Université de Sherbrooke.
  • Octobre 2016. Explications sur la gestion des glucides pour le corps via le pancréas, le foie et les muscles. De plus, la résistance à l’insuline et à la leptine a été traitée.
  • Septembre 2016. Le Groupe réfléchit sur les moyens d’influencer les personnes de leur entourage intéressées à améliorer leurs façons de se nourrir.
    • Avril 2016. Les produits à base de céréales et leurs fiches alimentaires. Le calcul de la proportion de lipides, de protéines et de glucides. 
      ​L'eau et ses qualités :
      • L’oxygène, l’eau et la nourriture (macro – lipides, glucides et protéines - et micro – vitamines et sels minéraux) sont indispensables à la vie.
      • Il faut boire 2 à 3 litres d’eau par jour (dont un verre trois-quarts d’heure avant le repas) pour combler nos besoins. De plus, l’eau est un coupe-faim.
      • Une bonne part d’eau est contenue dans les fruits et les légumes. C’est l’eau la plus pure.
      • Il importe de boire avant d’avoir soif, soit avant d'avoir soif, car si la soif se fait sentir, c'est signe que nous avons déjà perdu de 10 à 20 % de notre énergie, et se réhydrater complètement demande environ 24 heures.
      • L’eau se boit à la température de la pièce.
      • Chaque participant communique au groupe les résultats de sa recherche sur les qualités d’une bonne eau, les bienfaits de l’eau sur la santé et les sortes d’eau et leurs caractéristiques. En résumé, l’eau est essentielle à la vie. Toutefois, il est difficile de connaître réellement la qualité de l’eau que l’on boit.
  • Mars 2016. Des sujets majeurs ont été effleurés.
    • l’index glycémique (glucides) des aliments (comment calculer l'index glycémique d'un aliment)(765.2 Ko);
    • la densité énergétique (lipides) des aliments;
    • la proportion de glucides, de protéines et de lipides à prendre dans un repas ou une collation;
    • les types de glucides : les sucres, les fibres et les amidons;
    • la valeur calorique des aliments : 1gr de protéines = 4 calories, 1 gr de glucides = 4 calories, 1 gr d’alcool = 7 calories et 1 gr de lipide = 9 calories;
    • les facteurs influençant l’index glycémique des aliments; les sucres, l’acidité, les fibres, les protéines et les graisses. Framboises coeur 400
    • Nous avons également abordé le monde complexe des glucides en mentionnant que le système digestif devait tous les transformer en sucres simples (glucose, fructose et galactose) avant leur arrivée dans le système sanguin; les fibres n’ayant pas accès au système sanguin, car les enzymes ne sont pas capables de les décomposer.
    • Tous ces sucres simples doivent être transformés en glucose pour être utilisés immédiatement ou emmagasinés dans le foie et les muscles sous forme de glycogène. Comme les réserves du foie sont très limitées, le surplus de sucre est transformé en graisse, et comme les marchés d’alimentation contiennent énormément de malbouffe (aliments à index glycémique et charge glycémique élevés, et densité énergétique élevée), beaucoup de sucres sont ainsi transformés en graisse. N.B. Cette substitution de sucres en graisses explique, à elle seule, l’épidémie d’obésité, sans cesse croissante, qui sévit à travers l’Amérique du Nord depuis une cinquantaine d’années.
    • Par la suite, nous avons souligné que les amidons, des glucides, sont composés de millions de molécules de glucose et que certains types d’entre eux (amidons) se digèrent très rapidement. Le taux de glucose sanguin augmente alors plus vite que lorsqu’on consomme des produits contenant du sucre. N.B. Sur la fiche des produits alimentaires, seuls les sucres et les fibres apparaissent dans les glucides, la partie manquante pour compléter le total des glucides, non-inscrite, étant les amidons.Finalement, nous avons mentionné que l’objectif énergétique ultime à poursuivre tout au cours de la journée était de stabiliser le taux de sucre dans le sang. Pour ce faire, nous devons :
      • prendre trois repas réguliers par jour (à heure fixe);
      • boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour, préférablement trois quarts d’heure avant de manger;
      • consommer des aliments à index glycémique bas;
      • consommer des aliments de faible densité énergétique; et finalement;
      • obtenir les bonnes proportions de glucides, de protéines et de lipides à chaque repas ou collation. N.B. Il est évident que nous reviendrons sur chacun des thèmes susmentionnés (que nous n’avons fait qu’effleurer) au cours de nos prochaines rencontres.

Prochaines rencontres

Les rencontres ont lieu le 3e jeudi de chaque mois. Consultez l'agenda pour connaître les prochaines dates.

Chaque rencontre comporte deux parties. En première partie, un thème prédéterminé fait l’objet d’un bref exposé par Richard Beaudoin (environ 15 minutes), tel que l’importance des enzymes en rapport avec la santé.

Au cours de 2017-2018, la seconde année, nous nous attarderons à la qualité des produits alimentaires, plus particulièrement en ce qui a trait à leur provenance, leur fraicheur et la façon dont ils ont été conservés. Sont-ils matures? Depuis leur cueillette jusqu’à notre assiette, ont-ils conservé leur valeur nutritive originelle? Quelles conséquences la cuisson a t-elle sur leurs propriétés nutritives?

Joindre le Groupe

Richard Beaudoin est le responsable du Groupe nutrition. Si vous avez un intérêt, faites-vous connaître!

5 votes. Moyenne 3.20 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017