Logo mobile 1

Retraite ludique : s'amuser au fil des saisons

  • Le concept de retraite ludique « Liberté 55 », né d’une campagne publicitaire d’une compagnie d’assurances, faisait miroiter la retraite en tant que partie de plaisir, loisirs, voyages. Bref, le prolongement à perpétuité de la société des loisirs… et du bénévolat, son pendant humaniste.
  • L’illusion a été intégrée au point que le principal objectif de la FADOQ, premier regroupement d’ainés/retraités, est d’offrir une multitude de loisirs et d’activités de divertissement pour combler le temps disponible. La retraite ne serait-elle vraiment qu’une longue partie de plaisirs persillée de bénévolat?Couple assis
  • En fait, la retraite offre une nouvelle possibilité : passer l’hiver dans le sud pour les « Snowbirds » en moyens qui fuient un hiver difficile à supporter, tout en diminuant certains symptômes tels : l’arthrose, l’arthrite, la dépression, etc. Cette forme de retraite-divertissement pourrait démontrer une certaine intégration par les aînés de leur sentiment de rejet social et /ou une volonté de paraitre jeunes jusqu’à son dernier souffle.
  • Au fil des ans, cette vision restreinte de la retraite est questionnée, voire remise en question par des ainés qui s’identifient moins au concept de retraite en tant que divertissement-passe-temps, et davantage à celui de retraite-action. Nombre de retraités investissent une bonne partie de leurs temps libre à titre bénévole à de l’entraide sociale, mais le concept de retraite « loisir, divertissement, passe temps » évolue vers des formes inédites de retraite « action, création, enrichissement, renforcement » à la fois utile et/ou créative tant aux plans individuel que social. 
  • On pourrait parler de « re-création » de sa vie à la retraite, en réutilisant ses capacités de créativité et ses acquis de toutes natures. Pour certains, bien réussir sa retraite est une forme inédite de « travail utile à plein temps sur soi… avec les autres ». Ainsi, on voit naître des regroupements tels le Collectif 55+ ou l’AQDR (Association québécoise de la défense des droits des retraités et personnes retraitées et préretraitées), axés sur l’exploration, la compréhension, la réflexion sur divers sujets qui tiennent assez à cœur pour s’y réinvestir et passer à l’action.
  • En somme, la retraite ludique, c’est aussi prendre plaisir à convertir son temps libre à se rendre utile à soi comme à ceux dont on s’entoure, à développer de nouvelles compétences et/ou habitudes visant le bien-être physique et mental utile des retraités qui s’y réinvestissent.

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 18/11/2016