Logo mobile 1

Cheminement de Richard Beaudoin, responsable du Groupe nutrition

Je suis de formation scientifique et autodidacte en nutrition. Ce n’est qu’il y a environ 20 ans, après avoir suivi quelques régimes, que j’ai pu enfin obtenir un poids santé et le conserver jusqu’à aujourd’hui. En effet, n’eut été de la lecture de la partie scientifique du premier livre de Michel Montignac : « Je mange, donc je maigris » qui traitait, entre autres, de l’index glycémique des aliments, je n’aurais jamais obtenu ces résultats.

 Depuis cette lecture, mon désir insatiable d’en savoir plus long sur l’alimentation, surtout d’en comprendre les notions scientifiques, m’a conduit à prendre de nombreux cours de la part de nutritionnistes et de diététiciennes et surtout, à lire de nombreux volumes.

Il y a trois ans, sur la base des connaissances acquises lors de ces nombreux cours et lectures, j’ai décidé de concevoir une approche alimentaire (rien à voir avec un régime) visant à obtenir un poidsSac epicerie santé et à le conserver la vie durant. En effet, mes lectures m’avaient vite fait réaliser que, parmi les personnes suivant un régime, seulement 5 % réussissaient à obtenir et à conserver un poids santé. 

Il y a environ deux ans, j’ai présenté cette nouvelle approche alimentaire à plusieurs membres du « Collectif 55 + ». À la suite de cette présentation, le Groupe nutrition a été créé. C’est d’ailleurs pourquoi les prémisses de cette approche alimentaire ont servi et servent toujours de pierre d’assise à l’élaboration de la planification stratégique, mission et objectifs généraux, de ce groupe. 

Les fondements de cette approche alimentaire représentent le squelette du corps humain tandis que les autres parties du corps représentent les aboutissements de nos discussions lors de nos réunions. En réalité, cette approche alimentaire ne vise qu’à éveiller l’intérêt chez les gens et à leur faire comprendre les bienfaits d’une bonne alimentation afin qu’ils puissent prendre en main leur destinée alimentaire.

Constat sur la nutrition

Nous savons tous d’ores et déjà qu’une bonne alimentation et de l’exercice physique (outre la génétique) demeurent les pierres d’assises qui nous permettent d’acquérir une santé physique optimale. Nous savons également tous que les fruits et les légumes sont bons pour la santé et que les protéines et surtout les glucides font partie intégrante de notre alimentation occidentale. À l’opposé, les gras saturés et les gras trans sont néfastes. Remiseenforme 500

Finalement, nous savons tous que, peu importe l’activité physique que nous pratiquons, il en découlera un bien-être pour notre santé.

Alors, comment se fait-il qu’une bonne partie des Occidentaux, incluant ceux qui ont essayé par tous les moyens de perdre du poids, aient un excédent de poids qui s’aggravera avec l’âge et souffriront des maladies qui en découlent?

Pour tous ces gens (75 %), la réponse est très claire : 

  1. Une bonne alimentation et de l’exercice physique sont absents; 
  2. La quantité incroyable de malbouffe produite par les industriels de l’alimentation nous envahit; 
  3. Pour ceux qui ont essayé de perdre du poids sans résultats, le non-respect et la non-application du 20/80 sont les coupables de la non-atteinte de leurs objectifs, si bien que ces personnes se découragent; 
  4. Beaucoup de personnes pensent que manger santé signifie ingérer de la nourriture pas très appétissante.

Principaux ouvrages consultés

Note: de nombreux sites Web ont été consultés pour compléter ces lectures.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 13/02/2018